dimanche 1 janvier 2012

Les étrennes du musée : une panthère et un ours rejoignent la ménagerie de La Piscine

On sait la place que prend la sculpture au musée La Piscine et pas seulement parce que "La Pertite Châtelaine" de Camille Claudel est la star incontestée des lieux.
Parmi toutes les salles du musée, il en est une qui fait souvent l'unanimité chez tous les visiteurs, grands et petits (surtout les petits d'ailleurs) il s'agit de la salle animalière où autour du grand et majestueux cerf de Pompon, on peut voir les deux tendres marabouts de Rembrandt Bugatti, le singe chimpanzé marchant de Jacques Nam, l'ânon de 3 semaines de Jane Poupelet, l'otarie de Gabriel Lacroix et combien d'autres.

Récemment, sur la pointe des pattes, deux nouveaux animaux ont fait leur apparition dans cette charmante et paisible ménagerie: il s'agit de deux dépôts d'un grand collectionneur qui adore La Picine. Il a a confié à Bruno Gaudichon la garde de cette merveilleuse panthère aux oreilles couchées et cet imposant ours blanc qu'on doit au grand sculpteur animalier français François Pompon reconnu pour ses formes épurées et synthétiques et ses surfaces lisses. Lors d'une exposition de cet artiste à Roubaix d'ailleurs, Anne Pingeot, ancienne conservatrice du musée d'Orsay, avait trouvé ce beau titre "Le retour du lisse".
Bienvenue donc à cette panthère si racée à cet ours si rassurant
A propos de Pompon, il disait :  "Au Jardin des Plantes, je suis les animaux quand ils marchent.(...) Ce qui est intéressant, c'est l'animal qui se déplace." Quand on regarde sa panthère on a tout compris...Photos Alain Leprince musée La Piosicne Roubaix

Aucun commentaire:

Publier un commentaire